Et pour quelques centimètres de plus !

flèche, bleue
image, article, blog, confiance

J’aime les centimètres, ils sont pour moi une sorte de passeport, un droit à avoir la tête dans les étoiles et les pieds sur terre. Ils constituent autant d’opportunités de concilier ambition et humilité. Ils sont également source d’énergie pour se relever après un échec et quand on les partage à plusieurs ils se transforment en kilomètres…..

Al Pacino en parle avec ses mots dans l’enfer du dimanche , cela déménage…..    :

Lire la vidéo

Je dois le confesser, mon amour pour les centimètres n’est pas platonique, il est jalonné de bien belles rencontres, qui ont permis pour certaines d’entre elles de métamorphoser l’improbable en possible (série en cours).

Avec un peu de recul, je constate que toutes ces belles rencontres ont un point commun : la confiance qui a su émerger en leurs seins, au fil du temps ou brutalement, pour tout un tas de bonnes raisons.

Et à la réflexion, ce qui fait que j’ai envie de me battre pour gagner ces centimètres tellement difficiles à atteindre, mais tellement importants, c’est en fait un cocktail de confiance à deux ingrédients :

  1. –         1/3 pour la confiance que j’ai en mon interlocuteur,
  2. –        2/3 pour la confiance que je pense qu’il m’accorde et qui fait que malgré les difficultés, malgré les échecs qui ponctuent le parcours, l’abandon ne constitue plus une option.

Cependant, la règle par défaut, au démarrage de toute relation professionnelle ou presque, dès lors qu’il a un demandeur et un sollicité, c’est la défiance et le manque de disponibilité du second envers le premier. Combien d’opportunités de belles rencontres avons-nous gâcher ainsi sans même avoir essayé ?

Position aggravante, les projets ne se bâtissent pas simplement à deux, la plupart d’entre eux nécessitent de nombreux intervenants, la difficulté devient exponentielle avec en guise d’exposant le nombre d’acteurs à faire converger en confiance et en même temps.

Alors, je me suis posé la question : Peut-on favoriser le processus d’instauration de confiance ?

Réponse : Je n’en sais rien, mais j’ose « la présomption de confiance » et j’en fait un protocole !

Ce protocole de présomption de confiance a pour objectif de faciliter « l’alignement des planètes » Le premier pas avec les « partenaires » est bilatéral, il est simple et indépendant du positionnement des autres.

Ce protocole s’appuie sur 3 idées que l’on peut illustrer par 3 citations :

image, blog, article, confiance

Le protocole de présomption de confiance permet d’échanger puis de formuler les intentions, les attentes, les doutes de chacun par écrit à l’instant « t ».

 La reformulation par écrit permet de diminuer la part de non-dit ou de mésinterprétation.

Le protocole de présomption de confiance n’est pas opposable juridiquement. Les partenaires auront le droit de changer d’avis pour leurs propres raisons indépendament de toutes autres considérations.

 L’important étant qu’au moment de la rédaction ce qui est écrit soit simplement « honnête intellectuellement », et éventuellement mis à jour au cours du temps si nécessaire.

image, blog, article, confiance
image, blog, article, confiance

Ce protocole est communicable à des tiers (suivant les règles consenties).

Il permet de faire converger les énergies positives à petits pas, centimètre par centimètre……

En particulier avec les financeurs…

En conclusion, j’ai rédigé depuis 2 mois une dizaine de ces protocoles, j’en ai proposé trois et signé un seul à ce jour, un démarrage un peu poussif je l’admet.

Alors cher réseau, si vous avez des suggestions, des remarques, des critiques, sur cette approche de “présomption de confiance” n’hésitez pas, que cela soit des centimètres, des mètres ou des kilomètres, on avance beaucoup mieux à plusieurs.

Philippe LOISEAU – 13 mars 2019

Nous sommes ici

2, Kéranué 56700 KERVIGNAC
Téléphone : +33 (0)6 86 67 83 75
Email : contact@keex2c.com

Fermer le menu